Les fameux lunchs

Patsy McBrearty
Publié le 14 avril 2021


Faire des lunchs cool, savoureux et nutritifs, est un casse-tête quotidien pour plusieurs. Voici nos astuces pour varier le contenu de votre boîte!

Pour beaucoup, le fait d’apporter son lunch au boulot est une façon de garder ses sous dans son compte et de manger des trucs qu’on aime.

foodcamp-ardoise-02.jpg

User de créativité pour manger varié

Souvent catégorisé comme un fardeau ou banalisé par le fait qu’on y mange toujours la même chose, on vous invite à penser «outside de (lunch)box’» en bon français!

Pour les plus jeunes, un lunch dont vous êtes le héros, avec un dessin pour l’assemblage. Un restant de chili? On l’enroule dans une feuille de laitue iceberg bien croquante pour une fiesta de midi. Il ne reste pas assez de votre sauté de légumes et votre coloc a mangé tout le riz de la veille dans SON lunch? Versez lesdits végétaux sur des nouilles de type ramens minute... BOOM! Les Fêtes arrivent, pourquoi ne pas profiter de la corvée annuelle de pâtés à la viande avec votre tante Andréa pour en faire une douzaine en formats individuels?

Psst… moi je fais ça avec les dumplings! Je vous propose la recette de Stéphane Gadbois, auteur du livre Histoire de bouffe! Sa version se prend bien seule, dans un bouillon, avec le «trop petit reste de légumes» de tantôt!

Plus d’excuses! Garder ses précieux sous pour des sorties resto pas sur le pouce et en bonne compagnie!

Dumplings de porc

(environ 40)

Ingrédients

Pâte

  • 500 ml (4 tasses) de farine
  • 5 ml (1 c. à thé) de sel
  • 2,5 ml (½ c. à thé) de bicarbonate de soude
  • 440 ml (1¾ tasse) d’eau chaude, presque bouillante

Farce

  • 500 ml (2 tasses) de chou nappa, émincé finement
  • 5 ml (1 c. à thé) de sel
  • 330 g (¾ lb) de porc haché
  • 3 oignons verts, hachés
  • 1 œuf
  • 30 ml (2 c. à soupe) de sauce soya
  • 15 ml (1 c. à soupe) de gingembre, râpé ou finement haché
  • 1 gousse d’ail, hachée
  • 5 ml (1 c. à thé) de sel

Cuisson

  • 10 ml (2 c. à thé) d’huile de canola
  • 185 ml (¾ tasse) d’eau

Sauce

  • ⅓ tasse de sauce soya
  • 3 c. à soupe de vinaigre de riz
  • 3 c. à soupe de mirin
  • 1 c. à soupe d’eau
  • 1 c. à thé d’huile de sésame
  • 1 c. à thé d’huile de chili ou de piments forts broyés
  • 1 oignon vert, tranché en diagonale

Piments marinés

  • 2 tasses de petits piments forts tranchés minces
  • ⅓ tasse de vinaigre blanc
  • ⅓ tasse de sucre
  • ⅓ tasse d’eau
  • 1 c. à thé de sel

Préparation

Piments marinés

  1. Faire bouillir la marinade.
  2. Placer les piments dans un pot de type Masson.
  3. Ajouter la marinade encore chaude. Fermer le pot et laisser refroidir sur le comptoir.
  4. Secouer quelques fois le pot pendant le refroidissement pour bien dissoudre le sucre.
  5. Une fois refroidi, placer au frigo (Se conserve 2 semaines).

Pâte

  1. Faire chauffer l’eau dans une bouilloire ou une casserole.
  2. Dans un bol, mélanger la farine, le sel et le bicarbonate avec des baguettes.
  3. Verser l’eau chaude d’un seul coup et mélanger pour former une boule. (Ajouter de la farine si c’est trop humide ou de l’eau si c’est trop sec. Y aller un tout petit peu à la fois!)
  4. Pétrir quelques minutes (si la pâte est trop chaude, attendre un peu).
  5. Couvrir d’un linge humide ou emballer d’une pellicule plastique et laisser reposer une heure.

Farce

  1. Placer le chou émincé dans une passoire dans l’évier ou dans un bol (de l’eau s’en échappera).
  2. Saupoudrer de sel, mélanger et placer un poids dessus pendant 20 minutes. (Une grosse boite de conserve fait l’affaire).
  3. Pendant ce temps, mélanger le porc, les oignons verts, l’œuf, la sauce soya, le gingembre, l’ail et le sel. Réserver.
  4. Presser le chou dégorgé entre vos mains pour en extraire le plus d’eau possible et incorporer au mélange de porc en mélangeant bien. Réserver.

Montage

  1. Diviser la pâte en quatre parts égales.
  2. Rouler la pâte en cylindres d’environ 30 cm de long. (Couvrir d’un linge légèrement humide les parts non utilisées pour éviter qu’elles ne se dessèchent).
  3. Couper le cylindre en dix parts égales et en faire de petites boules. Couvrir.
  4. À l’aide d’un rouleau à pâtisserie, faire des «crêpes» rondes et minces d’environ 8 cm de diamètre, puis les couvrir en attendant d’être prêt à les farcir.
  5. Répéter l’opération avec le reste de la pâte en gardant sous le linge humide.
  6. Garnir avec le mélange de porc, mettre un peu d’eau sur le bord (la moitié) de la pâte et façonner pour faire des dumplings.

(Pour un peu d’aide sur comment faire, cliquez ici)

Cuisson

  1. Dans une grande poêle antiadhésive munie d’un couvercle, chauffer un filet d’huile de canola à feu moyen jusqu’à grésillement.
  2. Y déposer une dizaine de dumplings jusqu’à ce qu’ils soient bien rôtis.
  3. Lorsqu’ils sont bien dorés, versez l’eau, couvrir et laisser cuire à la vapeur environ une dizaine de minutes.
  4. Vérifier de temps en temps s’il reste de l’eau. Au bout de 10 minutes, enlever le couvercle et laisser l’eau s’évaporer.
  5. S’assurer de bien faire redorer les dumplings quelques instants.

Sauce

  1. Dans un petit bol, mélangez tous les ingrédients.
  2. Mettre les dumplings dans une jolie assiette de service et verser la sauce dessus (ou servir la sauce dans de petits ramequins individuels).







Retour aux articles