Po’Boy! Une bouchée de la Nouvelle-Orléans

La liste des classiques culinaire Louisianais est longue, très longue. Juste à y penser j’en salive.

Un des gros hit de mon passage chez nos cousins du sud est le Po’Boy, sandwich dédié jadis à nourrir les «poor boys» de NoLa pour quelques pièces seulement.


Patsy McBrearty

Publié le 3 mai 2021

foodcamp-ardoise-02.jpg

Ne pas se fier à son nom, ni même son statut de sandwich… Ce plat me ferait faire des détours! La beauté dans tout ça, c’est qu’il s’adapte à votre envie du moment. Pas le goût du plus traditionnel rôti de bœuf? Allez-y avec la chair à saucisse italienne bien croustillante, ou des crevettes panées aux épices cajuns… ou les DEUX!!!! Pour ma part, j’ai un faible pour la version avec des huîtres frites. Je vous offre quelques astuces pour un Po’Boy de compétition, inspiré des techniques éprouvées de David Kinch, fier natif de la Nouvelle-Orléans et réputé chef américain.

Po’Boy aux huîtres frites

Recette inspirée par David Kinch

Ingrédients

(2 sandwiches costauds)

  • 12-16 huîtres charnues (J’ai un faible pour les William B.)
  • 3 blancs d’œufs battus (Attention de ne pas monter en neige!)
  • 1 tasse de farine
  • 2 tasses de Panko
  • Poudre d’ail (au goût)
  • Poudre d’oignon (au goût)
  • Piment de cayenne (au goût)
  • Un peu de polenta (facultatif)
  • Baguette très légère de type française légèrement beurrée
  • Un peu de mayo (de la vraie!)
  • ½ laitue Iceberg tranchée en julienne la plus fine possible
  • Quelques cornichons à l’aneth tranchés
  • Quelques tranches de tomates TRÈS minces
  • Sauce piquante de votre choix (J’aime La Cholula originale ou si vous aimez ça VRAIMENT piquant, La Chimay)

Préparation

  1. Chauffer le four et la friteuse à (180°C) 360°F (Si vous n’avez pas de friteuse, vous pouvez faire frire les huîtres dans une casserole profonde, mais de grâce, soyez prudent!)
  2. Tailler en julienne le plus fine possible la Iceberg, trancher les cornichons et la tomate.
  3. Après avoir ouvert et nettoyé les huîtres, les placer dans le blanc d’œuf et mélanger pour bien enrober.
  4. Mélanger la farine, le panko, les épices et la polenta.
  5. Une à une, passer les huîtres dans le mix de farine + panko + épices + polenta, pour bien les recouvrir avant de les déposer sur une grille, comme celle qu’on utilise pour laisser refroidir les gâteaux (La grille permet aux huîtres de ne pas se détremper).
  6. Couper la baguette sur le sens de la longueur, beurrer l’intérieur, éteindre le four et y placer la baguette tranchée faces beurrées vers le haut.
  7. Frire les huîtres en deux coups jusqu’à ce qu’elles soient bien colorées et les replacer sur la grille pour les laisser égoutter sans s’imbiber de gras.

Tartiner la baguette encore chaude d’un peu de mayo. Ajouter autant d’Iceberg que le cœur vous en dit; je pense avoir des gènes de lapin parce que j’exagère tout le temps! Déposer les fines tranches de tomates, les huîtres frites, les cornichons et arroser de sauce piquante à souhait.

Bourrez-vous la face comme on dit! Si vous vous surprenez à ne pas avoir envie de partager… c’est normal, respirez doucement et la prochaine fois: doublez la recette!